KIFFE TA RACE

Podcast live au parlement bruxellois 

" « Retourne dans ton pays », « C’est comment l’Algérie  ? », «Les femmes devraient être habituées à faire le ménage chez toi »  : Comment, en 2020, ces injonctions, questions et remarques racistes peuvent-elles encore être fréquemment adressées aux racisé·e·s ? Cet épisode enregistré en direct depuis Bruxelles vous embarque dans le mouvement féministe décolonial et intersectionnel, à la croisée des chemins entre la France et la Belgique. Comment l’héritage colonial pèse-t-il sur les femmes racisées dans ces deux pays ? Vit-on de la même façon le fait d’être femme non-blanche en France et en Belgique  ? La pensée décoloniale est-elle entendue, à l’heure où les mouvements féministes intersectionnels gagnent du terrain  ? Pourquoi le féminisme le plus visible aujourd’hui est-il celui qui profite majoritairement aux femmes blanches  ? Pour répondre à toutes ces questions et bien d’autres, Rokhaya Diallo et Grace Ly reçoivent Hassina Semah, sociologue et psychologue clinicienne et féministe intersectionnelle, diplômée en étude de genres et spécialisée dans les violences conjugales et interculturelles".


https://www.binge.audio/podcast/kiffetarace/belgique-le-brol-dun-heritage-colonial


 

Conseil bruxellois de l’égalité entre les femmes et les hommes

RAPPORT D'EXPERTISE

http://www.adviesraad-gelijke-kansen.irisnet.be/fr/publications/actes-de-colloques/

COOOVID.jpg
 

LES GRENADES RTBF

Articles sur le genre, la diversité et la santé mentale

PRIVILEGES SOCIAUX – GAME OF THRONES – DOMINATION – MASCULINITES  – VIOLENCES CONJUGALES – NORMES SEXUELLES – VIOL – DEUIL  – FEMINISMES – FEMINISME AFRICAIN – COLONISATION BELGE – COLONIALITE – BACKLASH FEMINISTE – COVID-19 & INEGALITES SOCIALES – COVID-19 & SERIES PUISSANTES OU DRÔLES – COVID-19 & SANTE MENTALE (PSYCHISME, EMOTIONS, CONFIANCE EN SOI).

grenadades.jpg
 

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Livre à commander sur iyumva.bamko@gmail.com

La troisième vague du féminisme a vu l’émergence de féministes dites minoritaires qui contestaient l’universalisme d’un féminisme dit mainstream dans lequel elles ne se retrouvaient pas. A l’inverse, le mouvement féministe belge a réservé un accueil plutôt mitigé à l’émergence de ces voix socialement et historiquement silencées. Comment comprendre que le mouvement féministe revendiquant la défense des intérêts de toutes les femmes dans une lutte solidaire féminine semble exclure de cette sororité une certaine catégorie de femmes ? Le paradigme de la colonialité peut nous apporter un certain éclairage sur les processus sociaux qui tendent à produire et à reproduire les rapports sociaux de domination, notamment par le biais d’assignations « raciales » à l’endroit des féministes belges d’origine maghrébine, la figure de « l’immigré.e » constituant une recomposition contemporaine de la catégorie coloniale de l’indigène.

Livre Hassina.jpg